Qui sommes nous ?

 

L’ACAT

La torture : un mot qui glace

D’infinies souffrances pour des milliers d’êtres livrés à l’imagination des bourreaux. En 1974, deux femmes protestantes ont dit « plus jamais ». « Il faut que les chrétiens réagissent à la torture en quelque lieu que ce soit, et qu’ils réagissent ensemble » disaient-elles. Elles ont fondé l’ACAT. Une ONG qui mobilise chrétiens de toutes confessions et personnes engagées pour faire vivre l’espoir d’un monde sans torture, ni peine de mort.

L’ACAT prend donc la défense de toutes les victimes de tortures et de mauvais traitements, qu’elles soient des prisonniers d’opinion ou de droit commun, qu’elles aient commis ou non des actions répréhensibles. Parce que la torture est un interdit absolu, parce qu’elle cherche à anéantir l’homme et sa dignité. L’ACAT ne fait aucune distinction idéologique, ethnique ou religieuse.

L’ACAT fonde son action sur un réseau actif de 28 000 adhérents, donateurs et sympathisants, mobilisés pour construire un monde où l’homme ne martyrise pas son semblable. .

Elle agit sous de multiples formes, par un travail d’enquête, d’analyse, d’assistance juridique, de plaidoyer, de sensibilisation et de mobilisation.

Contacts

ACAT-France
7, rue Georges Lardennois 75019 Paris
Vie associative
Demander la vie associative
Vente et diffusion (tract, affiche,etc)
Franck Hurel
Relations presse
Mariam Chfiri

en partenariat avec :

Français