Mohamed Ahmed, dit Jabha
Djibouti

Dernière minute : la sentence est tombée : condamnation à 15 ans de prison. Plus d’information en cliquant ici

Prisonnier politique, torturé

Monsieur Mohamed Ahmed, dit Jabha, militant du Front pour la restauration de l’unité et de la démocratie (FRUD) ne devrait pas être en prison. La chambre d’accusation de Djibouti a en effet annulé, le 6 octobre 2016, l’ensemble de la procédure le visant et ordonné sa remise en liberté. Pourtant, plus de quatre mois après l’abandon des charges, Monsieur Mohamed Ahmed reste incarcéré de manière totalement illégale.

Monsieur Mohamed Ahmed a été arrêté arbitrairement le 1er mai 2010. Un mois plus tard, il a été transféré en toute illégalité à la prison centrale de Djibouti, dite Gabode, sans qu’aucune charge n’ait été retenue contre lui. Les débuts de sa détention ont été très difficiles : il a été torturé à plusieurs reprises (privation de nourriture, simulacres d’exécution, bastonnades répétées).

Il a par la suite fait l’objet de nombreux mauvais traitements. Le 15 septembre 2012, en présence du directeur de la prison de Gabode, il a été battu et menacé de mort par le sergent-chef de la police qui a renouvelé ce type d’agression fin novembre 2012. A plusieurs reprises, il a été placé à l’isolement, notamment fin décembre 2012.

Depuis plus de quatre ans, il est privé de tout contact avec ses proches qui lui rendaient auparavant visite et lui apportaient des médicaments.

Que pouvez-vous faire ?

Priez pour lui.
Priez pour sa libération.