L’amour fraternel

9 Sur l’amour fraternel, vous n’avez pas besoin qu’on vous écrive, car vous avez appris vous–mêmes de Dieu à vous aimer les uns les autres,
10 et vous le faites d’ailleurs à l’égard de tous les frères, dans la Macédoine entière ; nous vous exhortons, frères, à faire encore de nouveaux progrès :
11 ayez à cœur de vivre dans le calme, de vous occuper de vos propres affaires, et de travailler de vos mains, comme nous vous l’avons ordonné,
12 pour que votre conduite soit honorable au regard des gens du dehors, et que vous n’ayez besoin de personne.