Du fond de ma détresse

1. Du fond de ma détresse, Dans l’abime où je suis
A toi seul je m’adresse et les jours et les nuits
Mon Dieu prête l’oreille au cri de ma douleur
Et que ma plainte éveille ta pitié, Dieu sauveur

2. Si tu comptes nos fautes, qui pourra subsister ?
Ta justice est trop haute : qui pourra résister ?
Mais le pardon se trouve, Seigneur auprès de Toi
Pour que nos cœurs éprouvent la crainte de leur roi

3. J’espère en ta parole, je compte, ô mon Sauveur
Qu’elle éclaire et console mon âme en sa frayeur
J’attends plus que la garde n’attend l’aube du jour
Mon cœur vers Toi regarde et cherche ton secours

4. Qu’Israël sur Dieu fonde En tout temps son appui
En lui la grâce abonde et jamais ne tarit
De toutes nos offenses il nous rachètera
De toutes nos souffrances il nous délivrera