Ce que je veux croire

Je refuse de croire que l’homme puisse être prisonnier de la haine, du racisme et de la guerre. Je crois que l’amour, la fraternité et la paix pourront devenir une réalité.

Je ne croirai jamais en un Dieu qui aimerait la souffrance, qui regretterait d’avoir donné la liberté à l’homme, qui ne sauverait que les chrétiens.

Je ne crois pas que l’homme, même coupable, condamné, orgueilleux, puisse être définitivement coupé de la miséricorde de Dieu.

Je crois en Dieu
Je crois qu’Il est vivant, malgré son silence et sa discrétion.
Je crois qu’Il nous a créés pour le bonheur et pour la vie, malgré le mal et la souffrance.
Je crois qu’Il est Père, malgré les limites de ma raison et les limites de mon cœur.

Je crois en Jésus de Nazareth, né de Marie.
Il a vécu parmi nous comme un homme libre,
Il a aimé rencontrer chacun comme une personne unique au monde,
Il a cru en lui et lui a donné la chance de vivre sa vie par amour.
Il est celui que Pierre a reconnu comme le Christ, le Fils du Dieu vivant.
Il a aimé jusqu’à être livré, arrêté, jugé, condamné, exécuté sans fuir la haine qui se liguait contre lui, sans enfermer ses ennemis dans leurs manœuvres.
Il a su leur pardonner car ils ne savaient pas ce qu’ils faisaient.
Mais Dieu, son Père, ne l’a pas laissé dans la mort, il l’a ressuscité, Pierre et les disciples en sont les témoins.

Je crois en l’Esprit Saint que Jésus nous donne : il rend la vue aux aveugles ; il donne une liberté intérieure plus forte que tous les barreaux ; il permet de communiquer les uns avec les autres. Il nous engage sur le chemin qui rend service aux autres, à l’exemple de Jésus.

Je crois que Dieu confie à l’Eglise la mission d’annoncer à tous les hommes l’amour dont Il les aime, la foi qui donne la liberté et l’espérance selon laquelle jamais rien n’est perdu.


Prière préparée par les détenus de la Maison d’arrêt de Bois d’Arcy (Yvelines)