Comme l’homme blessé

Comme l’homme blessé, je crie vers Toi et j’implore ta compassion.
Tout mon bien a été dérobé et mon corps est meurtri.
Dans ta bonté, ne me repousse pas !
Tu te fais mon prochain, de moi qui suis là et qui en ai besoin.
Apprends-moi à me rendre proche de celui qui est malade, de celui
qui souffre, de l’étranger perdu loin de chez lui. Seigneur !
Tu es à la fois le Bon Samaritain et Celui qui est blessé au bord du
chemin.
Apprends-nous la charité fraternelle comme des fils d’un même
Père, et non l’indifférence qui ne voit pas son prochain.