La nuit des veilleurs
Bandeau
Nuit des Veilleurs 2018
         

Bertrand Zibi Abeghe
Gabon

Monsieur Bertrand Zibi Abeghe, opposant politique gabonais, est détenu à la maison centrale de Libreville depuis le 31 août 2016.

Après huit mois de détention provisoire, la justice gabonaise lui a indiqué, le 25 septembre 2017, qu’il était accusé de « détention illégale d’une arme à feu » et de « séquestration et non-assistance à personne en danger ». Il n’a toujours pas été jugé.

Mi-janvier 2018, à la suite d’une fouille de la cellule commune où il était détenu, un téléphone portable aurait été retrouvé. Bertrand Zibi Abeghe aurait été accusé d’en être le propriétaire. Dans la foulée, il aurait été enchaîné, encagoulé et environ dix hommes seraient venus le tabasser, jusqu’à ce qu’il perde connaissance. Ses avocats, qui lui ont rendu visite le 17 janvier, ont trouvé Bertrand Zibi Abeghe, le regard hagard, marchant avec difficulté, avec de nombreux hématomes sur le corps. Il leur a indiqué qu’il n’avait ni bu ni mangé depuis trois jours. Les avocats de Bertrand Zibi Abeghe ont déposé plusieurs demandes de liberté provisoire que le juge d’instruction a, à chaque fois, rejetées.

Pour Maître Jean-Paul Méthode Imbong Fady, avocat de la défense, le dossier de son client est vide. Bertrand Zibi Abeghe est un prisonnier politique, détenu pour avoir eu l’outrecuidance de démissionner du parti au pouvoir devant le président de la République Ali Bongo, en pleine campagne électorale en vue de sa réélection.

Que pouvez-vous faire ?

PRIEZ POUR LUI. PRIEZ POUR SA LIBERATION.


Les victimes
You need to upgrade your Flash Player
Abdulhadi Al Khawaja

Bahreïn
Naâma Asfari

MarocSahara occidental
Rached Jaïdane

Tunisie
Daniel Gwynn

États-Unis
Roberto Carlos Ruíz Hernández

Mexique
Bertrand Zibi Abeghe

Gabon
Abdellahi Matalla Saleck et Moussa Bilal Biram

Mauritanie
Victoire Ingabire

Rwanda
Wu Gan

Chine
Nguyễn Ngọc Như Quỳnh

Viêt Nam
Bougie
Dans la nuit du 26 juin, à l’occasion de la Journée internationale des Nations unies de soutien aux victimes de la torture, les chrétiens du monde entier s’engagent à soutenir par leurs prières ceux qui souffrent aux mains des bourreaux.