Aimer ses ennemis : la grande -duchesse Elizabeth

Elisabeth de Hesse-Darmstadt épouse Serge de Russie, le frère du tsar Alexandre III ; elle devient en même temps orthodoxe. Le 17 février 1905, Serge, gouverneur de Moscou, est assassiné par le révolutionnaire Ivan Kaliaïev qui jette une bombe dans la voiture. Arrivée sur place, Élisabeth collecte, à même le sol enneigé et ensanglanté, les restes épars de son mari. Le soir, elle se rend dans la cellule de Kaliiaïev pour lui demander de se convertir. Le lendemain, elle demandera sa grâce.

Les quarante jours de deuil écoulés, elle décide de prendre le voile et de fonder une communauté (la Merci des saintes Marthe et Marie). Les sœurs, vite au nombre d’une centaine, accueillent les pauvres, les malades et les orphelins de la capitale. Elles les nourrissent, les soignent et partagent leur misère.

En mars 1917, Élisabeth refuse de fuir comme le voudraient le gouvernement et le Kaiser Guillaume. En avril 1918, elle est arrêtée par les Rouges et transférée dans l’Oural. La nuit du 18 juillet, elle subit le martyre avec ses compagnons de détention, jetée vivante dans un puits de mine après avoir dit : « Seigneur, pardonnez-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font ».

Elle sera canonisée en 1992.